COVID-19

Formalités de déplacements en Europe

Date de mise à jour 13/07/2021
La situation sanitaire des pays évolue régulièrement, les informations ci-dessous seront mises à jour tous les 15 jours

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée.

1/ Arrivée en Espagne

DEMARCHES ADMINISTRATIVES

  • Tout passager devant se rendre en Espagne par avion doit compléter un formulaire personnel et non transférable. Une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur reçoit un QR code associé à son voyage qu’il doit conserver sur son téléphone portable ou l’imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire. 

TEST PCR

Toute entrée sur le territoire espagnol par voie aérienne (aéroports), maritime (ports) ou terrestre est soumise à la présentation de l’un de ces documents, sous format numérique ou papier : 

  • Un certificat justifiant d’une vaccination complète contre la Covid-19 depuis au moins 14 jours. Il doit notamment faire mention de la date de vaccination effectuée, du vaccin administré et du pays de vaccination.
  • Un certificat de test de dépistage d’infection active, avec résultat négatif, délivré dans les 48h précédant l’arrivée sur le territoire. Il peut s’agir d’un test NAAT (test de détection ARN du Covid-19 : RT-PCR, TMA, LAMP, NEAR…) ou d’un test antigénique inclus dans la liste de la Commission européenne.  
  • Un certificat de rétablissement de la Covid-19, valable 180 jours après le 1er test de diagnostic positif. Ce document doit notamment mentionner la date du premier test positif le type de test réalisé ainsi que le pays où ce certificat a été délivré. 
  • Soit, depuis le 1er juillet 2021, le certificat Covid numérique de l’UE. Celui-ci intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de moins de six mois. Plus d’informations sur les modalités d’obtention en France.

Une pénalité financière dissuasive est prévue en cas de non-présentation d’un de ces documents. Ceux-ci doivent être rédigés en espagnol, en français, en allemand ou en anglais.

QUARANTAINE

  • Aucune mise en quarantaine à l’entrée sur le territoire espagnol n’est en vigueur. 

MESURES ADDITIONNELLES :

 

2/ Retour en France

TEST PCR

Les voyageurs de onze ans ou plus en provenance de ces pays ne sont pas soumis au régime des motifs impérieux et ont l’obligation de présenter : 

  • Soit la preuve d’avoir reçu la totalité des doses prescrites pour l’un des vaccins homologués par l’agence européenne des médicaments (schéma vaccinal complet, voir ci-dessus). 
  • Soit le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique (TAG) réalisé moins de 72 heures avant le départ. 

QUARANTAINE

  • Au retour en France, il convient de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination. 
  • Pas de quarantaine obligatoire.

 

3/ Règles sanitaires en Espagne

L’ensemble du territoire espagnol est soumis aux règles de la « nouvelle normalité », qui prévoient notamment : 

  • Le port du masque obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans, dans les espaces clos recevant du public ou ouverts au public. 
  • Le port du masque obligatoire dans tous les espaces à l’air libre, lorsque les regroupements de personnes ne permettent pas le respect d’une distance d’1,5 m (sauf entre personnes d’un même foyer). 
  • Le port du masque obligatoire dans tous les transports (air, terre, mer) y compris sur les quais ou dans les stations, dans les transports publics ou privés (VTC) de voyageurs dans des véhicules jusqu’à 9 places, sauf personne d’un même foyer. 
  • Le respect des gestes barrières. 
  • La tenue de registres de passagers par les opérateurs de transports, conservés pendant quatre semaines.
  • La mobilité entre communautés autonomes est autorisée, mais des confinements locaux peuvent être maintenus. Plus aucun couvre-feu n’est en vigueur. Les réunions entre personnes ne vivant pas au sein du même foyer restent limitées, en fonction des communautés.

 

Andalousie : 

  • L’hôtellerie, la restauration, et les commerces ferment à minuit.  
  • Les établissements de loisirs nocturnes sont ouverts jusqu’à 2h. 
  • Les réunions ne doivent pas rassembler plus huit personnes en extérieur et dix en extérieur. 
  • Les cérémonies ne doivent pas compter plus de 300 personnes à l’intérieur et 500 à l’extérieur. 
  • Les plages et les piscines sont ouvertes. 
  • Des confinements locaux sont possibles selon le taux d’incidence. 

 

 Iles Baléares : 

  • Toute réunion sociale est limitée à dix personnes en espace privé intérieur et à quinze personnes en extérieur (plages y compris mais fermées de 22h à 6h) . 
  • Fermeture de tous les établissements à 00h à l’exception des commerces essentiels. 
  • L’ensemble des activités de restauration doit cesser à 00h. 
  • La capacité d’accueil en terrasse est de dix personnes par table. A l’intérieur, la capacité d’accueil est réduite à 50% et à 6 personnes par table.  
  • La capacité d’accueil maximum s’élève à 150 personnes en intérieur et à 250 personnes à l’extérieur. 
     

4/ En savoir plus

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/espagne/#